MINISTERE DE JESUS-CHRIST
  Ministère de la Parole (Actes6:4) Partie1
 
...
Recherche personnalisée
...
 
...Notre boutique en ligne pour tous les ouvrages
.......................................................................................................... ... ...
Ministère de la Parole (Actes6:4) Partie1


Le Ministère d’Intercession

(Partie I)

 

 

1)  Définition de la notion de ministère

 

Pour répondre à cette définition, parcourons ensemble divers versets à titre d’exemples ou la notion de ministère est citée :

·        Actes6 :4 « Et nous, nous continuerons à nous appliquer à la prière et au ministère de la parole. »

·        2Corinthiens5 :18 « Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. »

·        2Corinthiens3 :8 « Combien le ministère de l’Esprit ne sera-t-il pas plus glorieux ! »

·        1Corinthiens12 :4-5 « Il y a diversité de dons, mais le même Esprit, diversité de ministères, mais le même Seigneur. »

·        1Pierre4 :11 « Si quelqu’un parle, que ce soit comme annonçant les oracles de Dieu ; si quelqu’un remplit un ministère, qu’il le remplisse selon la foi que Dieu communique, afin qu’en toutes choses Dieu soit glorifié par Jésus-Christ, à qui appartiennent la gloire et la puissance, aux siècles des siècles. Amen ! »

·        2Corinthiens11 :23 « Sont-ils ministres de Christ ? – Je parle en homme qui extravague.- Je le suis plus encore… »

·        2Timothée4 :5 « Mais toi, sois sobre en toutes choses, supporte les souffrances, fais l’œuvre d’un évangéliste, remplis bien ton ministère. »

 

Quand nous parcourons ces versets, nous découvrons clairement par la Grâce de notre Papa JESUS que le ministère se définit comme étant le service ou la fonction qu’un élu de Dieu peut remplir dans l’Eglise du Dieu Vivant, le Corps de Christ. Nous comprenons aussi que ces ministères ou services sont de diverses formes. Un ministre de JESUS est un Serviteur de Dieu consacré à une ou plusieurs tâches bien précises dans l’Eglise, le Corps de Christ.

 

2)  Quels sont les différents types de ministères que l’on peut rencontrer dans le Corps de Christ, selon la Bible ?

 

Nous distinguons deux types de ministères selon la Bible qui sont :

a-     Les ministères universels au nombre de cinq à savoir : Les ministères d’apôtre, de prophète, d’évangéliste, de pasteur et de docteur

Ces ministères sont aussi des dons accordés par le Seigneur. Tous ceux qui sont appelés à ces ministères par la Grâce de notre Papa JESUS peuvent, selon la Volonté Parfaite de Dieu, ouvrir des Eglises locales, travailler en collaboration avec d’autres Serviteurs dans une Eglise locale et enfin travailler comme de véritables missionnaires en collaboration ou non avec d’autres Eglises locales (Ministère, Missions) à travers le monde entier.

Nous trouverons ces dons ou ministères dans Ephésiens4 :11 

« Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs. »

            Ces ministères universels ont pour rôle le perfectionnement des saints et l’édification du Corps de Christ comme il est écrit :

« Pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ. » Ephésiens4 :12.

 

b-    Les ministères secondaires ou les sous-ministères

 

Ils représentent toutes les autres formes de services ou de fonctions que l’on peut remplir avec consécration dans la Maison de Dieu, l’Eglise du Dieu Vivant, notre Papa JESUS. Nous pouvons citer entre autre le diaconat, la prophétie, l’enseignement, l’exhortation, la libéralité, la présidence ou la gouvernance, la miséricorde.

Nous trouverons cette première catégorie dans Romains12 :6-8

« Puisque nous avons des dons différents, selon la grâce qui nous a été accordée, que celui qui a le don de prophétie l’exerce selon l’analogie de la foi ; que celui qui est appelé au ministère s’attache à son ministère ; que celui qui enseigne s’attache à son enseignement, et celui qui exhorte à l’exhortation. Que celui qui donne le fasse avec libéralité ; que celui qui préside le fasse avec zèle ; que celui qui pratique la miséricorde le fasse avec joie. »

 

Nous pouvons encore citer les ministères :

-de chantre : 2Samuel23 :1 « Voici les dernières paroles de David,

Parole de David fils d’Isaï,

Parole de l’homme haut placé,

De l’oint du Dieu de Jacob,

Du chantre agréable d’Israël »,

-de réconciliation : 2Corinthiens5 :18 « Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation »,

-d’intercession : Luc2 :37 « Restée veuve, et âgée de quatre-vingt-quatre ans, elle ne quittait pas le temple, et elle servait Dieu nuit et jour dans le jeûne et dans la prière. » ; Esaïe53 :12 « C’est pourquoi je lui donnerai sa part avec les grands ;

Il partagera le butin avec les puissants,

Parce qu’il s’est livré lui-même à la mort,

Et qu’il a été mis au nombre des malfaiteurs,

Parce qu’il a porté les péchés de beaucoup d’hommes,

Et qu’il a intercédé pour les coupables ». Esaïe59 :16 « Il voit qu’il n’y a pas un homme,

Il s étonne de ce que personne n’intercède ;

Alors son bras lui vient en aide,

Et sa justice lui sert d’appui » et autres Romains8 :27 ; Hébreux7 :25 etc.

 

Nous pouvons enfin citer les sous-ministères liés directement aux neuf (9) dons accordés par Dieu le Saint-Esprit (1Corinthiens12 :8-10) parmi lesquels le ministère de la délivrance (lié à la manifestation simultanée des dons des guérisons, de miracles, de foi, de parole de connaissance, de parole de sagesse et de discernement).

Ces ministères sont aussi des dons accordés par le Seigneur. A la différence des ministères universels qu’on trouve dans Ephésiens4 :11, les sous-ministères ne donnent pas droit, à tous ceux qui les exercent, d’ouvrir une Eglise locale. Bien au contraire ces ministères doivent s’exercer (obligatoirement) au sein d’une Eglise locale ou d’une Assemblée locale.  Dans certains cas tout au plus, ces sous-ministères peuvent être exercés aussi pour ceux qui en ont reçus, dans le monde entier, en collaboration avec des Eglises locales ou non, mais avec exclusion totale d’ouverture d’Eglise locale au titre de ses sous-ministères.

Le fait d’exercer ces ministères au sein d’une assemblée locale n’enlève en rien le caractère moteur spirituel de ces dons dans la croissance qualitative et quantitative des Eglises locales voire de l’Evangile de Christ par la Main Puissante de Dieu, notre Papa JESUS. En un mot Dieu, notre Papa JESUS, utilise ces sous-ministères pour faire avancer les ministères universels.

Exemples : 

·        Un ministère universel dominé par les sous-ministères de délivrance et d’intercession est un ministère qui gagne beaucoup plus d’âmes dans le Nom de JESUS.

·        Un ministère universel qui s’appuie sur les sous-ministères de délivrance, d’intercession et d’enseignement forme beaucoup plus de chrétiens vivant une vie de consécration par la Grâce de notre Papa JESUS.

Ces sous-ministères ont pour rôle essentiel d’assurer l’entretien et la complémentarité des membres dans le Corps de Christ, l’Eglise du Dieu Vivant, notre Papa JESUS.

 

3)  Le cas particulier du Ministère d’intercession

 

L’intercession se définit comme étant l’ensemble des prières que nous adressons à Dieu en faveur d’une ou plusieurs personnes qui se trouvent dans des liens amers d’iniquité ou d’esclavage diaboliques.

       4) Le rôle de sentinelle du chrétien-intercesseur.

 

L’intercesseur a son rôle de sentinelle qu’il accomplit de façon implicite dans le Corps de Christ. A ce niveau, le serviteur intercesseur de JESUS doit se tenir toujours à la brèche pour recueillir les préoccupations du peuple afin de les porter devant Dieu, notre Papa JESUS. Il doit aussi en retour être sensible à la Voix du Saint-Esprit pour recevoir des révélations personnelles de la Part du Seigneur pour les communiquer ou non au peuple pour qui il intercède.

 

NB : Jouer le rôle de sentinelle spirituelle à un moment précis, ne fait pas de l’intercesseur forcément un prophète s’il n’a pas reçu ce ministère de la part de Dieu, notre Papa JESUS.

 

Par contre, le prophète a forcément un sous-ministère d’intercession qu’il est tenu d’exercer au sein de son Ministère de prophète.

 

Rappel : Etre à la brèche, c’est être en éveil spirituellement dans la prière constante (avec une vie de consécration, de sanctification et de sainteté) pour recueillir les préoccupations du peuple d’une part afin de les présenter à Dieu, et recevoir d’autres part des messages divins (instructions, avertissements et promesses) pour informer le Peuple de Dieu pour qui l’on intercède en JESUS-CHRIST.

 

       5) Les fautes lourdes spirituelles à éviter dans l’exercice du Ministère d’intercession en JESUS.

 

Même si l’intercession se présente comme étant un ministère de planification spirituelle, de construction et de résultat efficace dans le Corps de Christ, il faut cependant éviter de faire un certain nombre de choses qui au lieu de conduire l’intercesseur dans les bénédictions, vont plutôt l’entraîner dans des péchés graves devant Dieu, notre Papa JESUS.

 

a- Les prières d’intercession contre le Sang et la chair (ou contre l’Homme créé à l’image de Dieu)

 

Le chrétien-intercesseur qui prie, au cours de ces combats spirituels, contre la chair et le sang, c’est-à-dire contre l’Homme fait à l’image de Dieu, notre Papa JESUS, est dans le péché. On entend par le péché, ce qui est condamné par Dieu, notre Papa JESUS.

 

A propos de la chair et le sang il est écrit expressément ceci quelque part :

« Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. » Ephésiens6 :12.

 

La Bible montre clairement que si un homme commet un péché ou une mauvaise action, c’est d’abord soit sous l’influence du diable, soit qu’il est entièrement possédé par le diable. Le chrétien est donc appelé à intercéder auprès de Dieu en faveur de l’homme influencé ou possédé afin que le Saint-Esprit expulse le démon loin de la vie de ce dernier au Nom de JESUS. Mais si le chrétien-intercesseur prie pour que l’homme qui a commis le mal meure, c’est un corps humain qui est détruit au profit d’un démon qui reste en liberté.

Le même démon pourra encore posséder un autre corps pour agir exactement comme il a fait avec le premier tué. Et si l’intercesseur prie encore contre cet autre homme possédé afin qu’il meure à son tour, alors combien de personnes se retrouvent-elles en enfer sans avoir confessé le Nom de JESUS pour être sauvées par la faute d’un intercesseur  meurtrier?

Un intercesseur n’est pas un meurtrier. Mais il est source de bénédiction et un canal de vie que Dieu a établi au Nom de JESUS.

Si quelqu’un agit mal dans la chair, l’intercesseur peut demander la Grâce de Dieu afin que cette personne soit dépouillée des œuvres charnelles au Nom de JESUS.

 

Exemple pratique : Vous apprenez par révélation claire que c’est votre proche parent (mère, père, oncle, frère ou sœur) que l’esprit de sorcellerie utilise pour vous détruire.

 

Il faut intercéder ainsi :

-         confesser les péchés de la personne possédée (après avoir bien-sûr fait toi-même ta propre repentance).

-         demander au Saint-Esprit de délivrer votre parent de l’esprit de sorcellerie au Nom de JESUS.

-         demander à Dieu de circoncire son cœur afin qu’il soit sauvé au Nom de JESUS.

-         réclamer le Sang de JESUS pour purifier son corps, son âme, son esprit.

 

C’est là le bon exemple d’un intercesseur qui communique la vie au Nom de JESUS. Et si vous priez avec foi, vous entendrez un jour de façon miraculeuse qu’un Homme de Dieu a rencontré votre parent ex-sorcier et qu’il est devenu lui-même Serviteur de JESUS. Assurément ce jour-là, votre joie sera grande car vous avez intercédé pour un coupable spirituel qui est devenu aujourd’hui utile dans la Maison de Dieu, notre Papa JESUS. Et le Seigneur vous donnera par Sa Grâce tôt ou tard une place parmi les grands ! AMEN !

 

b- L’intercession « Balaamiste » ou l’intercession selon la doctrine de Balaam, le devin.

 

C’est une intercession qui tire sa source de motivation dans l’argent c’est-à-dire les gains financiers et matériels sordides et faciles.

 

En un mot, l’intercesseur ne prie pas tant qu’il n’a pas vu quelqu’un lui donner de l’argent au préalable. L’intercesseur prie même pour des sujets où on lui demande de prononcer des mauvaises paroles contre un élu de Dieu en JESUS-CHRIST car quelqu’un lui a tendu ou promis une forte somme. L’intercesseur devient ici un simple chasseur de prime.

 

C’est la doctrine de Balaam, qui consiste à maudire les élus de Dieu pour s’enrichir illicitement. Le chrétien de façon générale et/ou le chrétien-intercesseur de façon particulière ne doivent jamais maudire un homme à plus forte raison un élu de Dieu, c’est-à-dire un autre chrétien (pas même un païen) : Nombres22, Nombres23, Nombres24 et Apocalypse2 :14.

 

Le chrétien-intercesseur ne doit pas non plus donner des conseils astucieux diaboliques pour faire tomber un autre chrétien dans le péché.

 

Exemples pratiques :

 

Un politicien se disant chrétien vient proposer à l’intercesseur, une forte somme d’argent en lui disant ceci : « Prie pour que mon adversaire politique et les sorciers de mon village meurent afin que je sois élu.»

 

Ce sujet de prière par exemple est diabolique et doit être systématiquement rejeté par le chrétien-intercesseur même s’il n’a aucun grain de riz à manger à la maison. Il vaut mieux souffrir pour la Gloire de notre Papa JESUS que de participer aux œuvres infructueuses des ténèbres c’est-à -dire aux  péchés des autres comme il est écrit quelque part dans la Bible : « Examiner ce qui est agréable au Seigneur ; et ne prenez point part aux œuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les. Car il est honteux de dire ce qu’il font dans le secret ». Ephésiens5 :10-12

 

Un homme approche un intercesseur pour avoir des conseils de lui concernant ses fiançailles avec une femme qu’il désire marier légalement pour être juste devant Dieu, notre Papa JESUS.

 

Il dit à l’intercesseur par exemple : « Pour le moment je n’ai pas encore eu la totalité de l’argent que je désire pour faire le grand mariage souhaité  et je sens que ma fiancée a les regards un peu tournés vers un autre homme plus riche »  et le chrétien-intercesseur répond par exemple : « Va avec elle afin qu’elle soit enceinte pour pouvoir la maîtriser ».

Ce conseil est diabolique et conduit celui qui l’entend et le met en pratique dans le péché grave de la fornication devant Dieu, notre Papa JESUS.

 

c- L’intercession des « nicolaïtes » ou l’intercession basée sur la doctrine des nicolaïtes

 

Rappel sur la doctrine des nicolaïtes :

« De même, toi aussi, tu as des gens attachés pareillement à la doctrine des nicolaïtes » Apocalypse2 :15.

 

Selon ce que le Saint-Esprit m’a enseigné personnellement par la Grâce de mon Papa JESUS, la doctrine des nicolaïtes est aussi semblable aux œuvres des enfants d’Israël depuis le temps des juges où le peuple de l’Eternel fut livré à lui-même dans le désordre à travers ses pratiques cultuelles ou religieuses par manque d’un Oint-conducteur spirituel en JESUS.

Désordre caractérisé par l’association ou de l’invocation du Nom de Dieu avec l’usage d’autres pratiques diaboliques de façon directe ou indirecte. Cela aussi est comparable aux pratiques cultuelles des premiers peuples étrangers qui ont occupé la Samarie après la déportation des enfants d’Israël par le roi d’Assyrie (2Rois17 :33,41). Ils servaient donc le Seigneur avec toujours un feu étranger.

 

« En ce temps-là, il n’y avait point de roi en Israël. Chacun faisait ce qui lui semblait bon.

Il y avait un jeune homme de Bethléhem de Juda, de la famille de Juda ; il était Lévite, et il séjournait là. »

 

« Mica lui dit : Reste avec moi ; tu me serviras de père et de prêtre et je te donnerai dix sicles d’argent par année, les vêtements dont tu auras besoin, et ton entretien. Et le Lévite entra. »

Juges17 :6-7,10 ; encore il est dit :

« Ils lui répondirent : Tais-toi, mets ta main sur ta bouche, et viens avec nous ; tu nous serviras de père et de prêtre. Vaut-il mieux que tu serves de prêtre à la maison d’un seul homme, ou que tu serves de prêtre à une tribu et à une famille en Israël ? »

« Le prêtre éprouva de la joie dans son cœur ; il prit l’éphod, les théraphim, et l’image taillée, et se joignit à la troupe. »

Juges18 :19-20.

 

Et enfin « Ainsi ils craignirent l’Eternel, et ils servaient en même temps leurs dieux d’après la coutume des nations d’où on les avait transportés. Ces nations craignaient l’Eternel et servaient leurs images … » 2Rois17 :33,41

 

« Les fils d’Aaron, Nadab et Abihu, prirent chacun un brasier, y mirent du feu, et posèrent du parfum dessus ; ils apportèrent devant l’Eternel du feu étranger, ce qu’il ne leur avait point ordonné. » Lévitique10 :1.

 

            A partir de ces versets Bibliques, nous pouvons dire que la doctrine des nicolaïtes est une pratique religieuse faite dans le désordre et de façon charnelle. Cette doctrine consiste également pour ceux qui la pratiquent à vouloir manger à la fois à la table des démons et à la table du Seigneur Dieu, notre Papa JESUS.

            En un mot, c’est une doctrine qui autorise les adeptes à vouloir servir Dieu tout en s’appuyant sur des pratiques et/ou des pouvoirs occultes pour opérer de façon très masquée.

            De nos jours, ce sont des serviteurs de Dieu à quelque niveau que ce soit qui sont incapables d’invoquer seul le Nom de Dieu sans avoir en marge de cela d’autres supports mystiques.

            En effet, on les reconnaît par le fait qu’ils ne peuvent pas faire une prière au Nom de JESUS Seul et voir un miracle s’accomplir ou atteindre un résultat concret.

 Dans leur prière même ils évitent de terminer leur propos ou leurs requêtes par l’Autorité spirituelle capitale « Au Nom de JESUS ».

            Ils prononcent facilement les mots Seigneur, Eternel, Dieu mais le Nom de JESUS dans lequel réside toute Autorité par la foi ne se trouve pratiquement pas dans la bouche. Parce qu’en réalité leur foi se trouve placée ailleurs dans des formules magiques et autres potions sans oublier les statuettes. Le ministère de ces hommes est reconnu par les hommes seuls. Dieu ne confirme point les paroles que ces derniers envoient ou prédisent au Nom de JESUS.

Pour un intercesseur qui veut servir Dieu, notre Papa JESUS dans ce ministère, une telle pratique des Nicolaïtes est interdite.

Car personne ne peut servir deux maîtres à la fois selon qu’il est écrit dans le Livre de Matthieu chapitre6 verset 24 « Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre ; ou il s’attachera à l’un, et il méprisera l’autre. Vous ne pouvez pas servir Dieu et Mamon ».

Personne ne doit non plus participer à la table du Seigneur et à la table des démons en même temps comme il est écrit dans 1Corinthiens10 :21

« Vous ne pouvez boire la coupe du Seigneur, et la coupe des démons ; vous ne pouvez participer à la table du Seigneur, et à la table des démons. »

 

Il faut savoir que la Prière faite au Nom de JESUS seule suffit. On n’a pas besoin d’associer d’autres pratiques diaboliques.

 

Que personne donc ne se laisse détourner de la Voie exacte de Dieu en JESUS-CHRIST pour écouter quelqu’un qui lui fera croire qu’il peut utiliser des plantes, des écorces de bois pour guérir sous prétexte qu’il a béni ces choses au Nom de JESUS. La Vraie Bénédiction qui vient de Dieu, c’est de prier au Nom de JESUS ! (En dehors bien-sûr de la médecine moderne que Dieu, notre Papa JESUS a reconnue et sanctifiée par Sa Grâce).

 

Exemple pratique : Quelqu’un se dit chrétien et il continue de consulter les féticheurs et les mystiques. Il continue même de produire de l’encens ou du citron pour vouloir chasser des démons comme on le voit dans les bas quartiers en Afrique surtout.

     6) La Puissance de l’intercession

 

Quand les prières d’intercession sont faites sincèrement par la foi dans le Nom de JESUS, elles dégagent une puissance spirituelle incomparable avec effet certain.

Les prières d’intercession deviennent une arme efficace spirituelle pour renverser les forteresses diaboliques et arracher les pensées captives pour les ramener à Christ quand elles sont dites là où il faut, quand il faut et à l’égard de qui il faut. C’est pourquoi il est écrit encore ceci : « si nous marchons dans la chair, nous ne combattons pas selon la chair.

Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles ; mais elles sont puissantes par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses.

Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui se lèvent contre la Connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ ». 2Corinthiens 10 :3-5

 

Pour mieux comprendre la puissance qui se dégage des prières d’intercession faites dans le nom de JESUS, nous allons partir de quelques exemples pratiques (à suivre sur la Partie N°2).
.................................................................

---->

 

----->

...
Recherche personnalisée
... ...



Commentaires sur cette page:
Commentaire de social bookmarking service( Bodi8201yahoo.com ), 05/05/2013, 01 01 55 (UTC):
dhoCDy Thank you for your blog post.Really looking forward to read more.

Commentaire de Mirko( zamekzamekdobra.pl ), 11/11/2012, 01 01 33 (UTC):
Thanks for your tohguhts. It's helped me a lot.



Ajouter un commentaire à cette page:
Votre nom:
Votre adresse e-mail:
Votre site web:
Votre message:
 
  Aujourd'hui sont déjà 5 visiteurs (21 hits) Ici!